Press-book

Soror la revue
Soror la revue

« Cela ne vous aura pas échappé, le podcast est la radio d’aujourd’hui. On est donc ravi de voir que beaucoup sont consacrés aux femmes. Après La Poudre, Génération XX, le petit dernier se nomme Café Simone et il a été lancé par Alicia Cosculluela. Alicia tend le micro aux femmes dessinant le paysage des petites villes. Qui sont-elles ? A quoi ressemble leurs vies ? A chaque épisode une femme se livre autour de divers sujets : actualités, féminisme, éducation, écologie… Le premier épisode – à écouter via iTunes par exemple – nous a semblé plus que prometteur. Il laisse la parole à Sabine, une retraitée pleine de joie de vivre, ultra dynamique. Vivement la suite. »

 

 

mixnmatch_BLK

 » Café Simone. Un nom qui résonne joliment aux oreilles, tout comme l’enthousiasme si communicatif de Alicia Cosculluela, l’âme de ce nouveau podcast qui détonne. Si ce sont les petites villes qui l’inspirent, c’est pour les femmes qu’elle crée ce podcast qui bouscule notre vision des villages. Le résultat est inspirant. On aime écouter ces échanges assumés, où originalité et bienveillance se côtoient. « 

 

avatars-000396948447-ttfszw-original
POURQUOI VOUS N’ÉCHAPPEREZ PAS AU PRÉNOM SIMONE EN 2018

 

 » Pour Alicia Cosculluela, créatrice des podcasts Café Simone, c’est avant tout le prénom de sa grand-mère paternelle, “une femme forte, généreuse à la personnalité affirmée.” Immigrée espagnole, elle tint avec son époux, dans une petite ville de l’Aude, un commerce où se rassemblaient tou·t·e·s les habitant·e·s de la ville. Aujourd’hui, Alicia Cosculluela reprend l’idée d’un lieu d’échange et de partage en tendant un micro aux non-parisiennes, à celles que l’on n’entend pas et que l’on ne voit pas, invisibilisées par les médias nationaux: “Café Simone, c’est comme un lieu de sororité, d’écoute et de bienveillance où elles peuvent raconter leur histoire, faire passer un message.

Mais si pour Alicia Cosculluela –qui avait déjà choisi ce prénom pour baptiser Bonjour Simone son entreprise de vidéaste/photogaphe- ce prénom est d’abord un hommage familial, il est aussi porteur de référence plus universelles: “Simone, c’est aussi un hommage aux femmes qui ont marqué l’histoire par leurs combats, ou simplement les épreuves qu’elle ont traversées: Simone Veil, Simone de Beauvoir, Nina Simone, confie-t-elle, toutes ces femmes m’ont aidée, inspirée dans mon parcours d’abord de petite fille, ensuite d’adolescente et aujourd’hui de femme. C’est un prénom qui a beaucoup de sens pour moi. Simone est une personne qui n’a pas peur d’être celle qu’elle est et qui se bat pour ce qu’elle croit juste.” « 

 » Aucun risque donc pour les Simone précédemment citées d’être taxées de femwashingtestées et approuvées par Cheek, elles font honneur à nos illustres aînées et pour cela, on leur dit, entre autres, en scène, et merci. « 

 

 

unnamed
TOP 5 DES PODCASTS PRÉFÉRÉS DU YOUTUBER  » VOUS ÊTES VRAIMENT SYMPAS « 

 

 

 

 

Publicités